Migrants2Accueil temporaire de migrants au VVF-villages de Sainte-Suzanne

6 migrants (4 Soudanais, 1 Syrien et 1 Afghan )ont été accueillis le lundi 23 novembre par le préfet et le président de la 3C ainsi que par une délégation municipale

epuis mars 2014, le nombre de migrants présents à Calais, dans l’attente d’un passage au Royaume-Uni, connaît une augmentation très importante (jusqu’à 3500 migrants présents début septembre). En lien avec les élus et les associations, le Gouvernement a déployé un plan complet pour :

(photo : Mme Deflesselle (DDCSPP), M. Gilles Fièvre (Directeur de la DDCSPP), M. Philippe Vignes Préfet de la Mayenne, JP. Morteveille, Marc d'Argentré maire de Chammes (réunion à la 3C le 16/11/2015)

  • faciliter l’accès de ces migrants à une demande d’asile en France, humaniser les conditions de vie des migrants et résorber les occupations illicites en ville, parfois dangereuses pour les migrants eux-mêmes ;
  • Sécuriser la frontière et les infrastructures portuaires et ferroviaires, au moyen notamment de financements britanniques et par des renforts exceptionnels de forces de l’ordre ;
  • lutter contre les filières de passeurs et l’immigration clandestine : depuis le début de l’année 2015, à Calais, 20 filières ont été démantelées et plus de 500 trafiquants et passeurs ont été interpellés. Il faut rappeler notamment que la mobilisation des forces de l’ordre (460 gendarmes et CRS supplémentaires, portant à 1.125 les effectifs sur place) a permis d’étanchéifier la frontière et d’envoyer aux passeurs le message que le passage vers le Royaume-Uni n’est plus possible : depuis le 25 octobre, aucun passage en Grande-Bretagne n’a plus été constaté ; cette protection est indispensable afin de limiter les drames humains et d’éviter que la crise migratoire ne se déporte plus massivement encore à Calais.

La mise à l’abri des migrants dans des centres d’accueil et d’orientation, est un autres des éléments du dispositif que le Ministre de l’Intérieur met en œuvre pour faire face à la grave crise migratoire actuelle. L’objectif de cette mesure consiste à offrir aux migrants qui en feront le choix un temps de répit, dans des conditions stables et rassurantes, au cours duquel ils pourront bénéficier d’un suivi sanitaire et social, prendre la mesure de leur situation et reconsidérer leur projet d’immigration.

C’est pourquoi le ministre de l’intérieur a demandé à tous les préfets d’ouvrir des « centres d’accueil et d’orientation » dont la gestion sera confiée à des associations.

Dans un pays de 65 millions d’habitants, qui compte 36.000 communes, avec un peu de volonté, d’humanité, et de responsabilités, on peut être en situation de répartir les migrants qui sont à Calais.

 

Migrants1Il faut, pour cela, que tout le monde aille dans le même sens, parce que la vraie solution humanitaire n’est pas dans la concentration de la précarité et de la misère à Calais. Une réponse humanitaire digne de ce nom ce n'est pas seulement répondre aux besoins humains urgents, c'est aussi dessiner un avenir humain pour les réfugiés.

Cela passe par la facilitation de l'accès au statut de réfugiés auquel beaucoup ont droit. L’accès à la procédure d'asile a été considérablement amélioré, notamment en réduisant les délais et en mettant en place un dispositif incitatif d'information animé par l'Office français de l'immigration et de l'Intégration.

La France offre à tous ceux qui relèvent du statut de réfugié la possibilité d'accéder à chaque instant à l'asile, et d'être hébergés en CADA (Centre d’hébergement pour demandeurs d’asile) ou en HUDA (Hébergement d'Urgence) sur le territoire national, et de pouvoir ensuite bénéficier d'un accompagnement qui permette l'intégration dans la vie normale.

Les personnes accueillies dans ces centres d’accueil et d’orientation n’ont pas vocation à s’installer sur place. L’étude rapide de leur situation permettra soit de leur accorder le statut de réfugié, soit de leur notifier une obligation de quitter le territoire français le cas échéant.

Dans ce cadre, M. Philippe VIGNES, Préfet de la Mayenne, a demandé aux municipalités du département de se mobiliser. Cette demande s’inscrit dans un dispositif national et régional. Ainsi, en région Pays de la Loire, tous les départements sont mobilisés et déjà des migrants de Calais sont arrivés en Vendée et en Loire Atlantique.

La direction générale, à Paris, de VVF-villages avait dès le 10 septembre proposé de mettre à disposition certaines de ses installations,- d’ailleurs sans concertation ni demande d’avis de la Commune,- dont celle de Sainte-Suzanne gérée par la Communauté de communes des Coëvrons, pour accueillir un groupe de 20 personnes environ à Sainte-Suzanne.

La Préfecture, face à l’urgence, a donc réquisitionné 5 logements du VVF-villages de Sainte-Suzanne, pour une vingtaine de migrants, principalement des célibataires, provenant probablement de la corne de l'Afrique (Érythrée, Soudan).

Ce groupe de 17 à 22 personnes (17 si ce sont des célibataires, 22 maximum si ce sont des familles) sera accueilli au VVF entre le 23 novembre 2015 et le 7 mars 2016 et occupera un ensemble de cinq pavillons + 1 salle du pavillon central pour les entretiens sociaux.

Ce dispositif, pour fonctionner de manière optimale, doit répondre aux deux conditions suivantes :

  • un accueil dans une structure digne ; il s’agit de sortir ces personnes de la zone de Calais où ils se trouvent, -désormais sans espoir de passer en Angleterre-, et où les conditions sanitaires sont déplorables ;
  • un travail d'accompagnement social que réalisera l’association France Terre d’Asile (directrice Mme Houdou) en lien avec le FJT d’Evron (Le Nymphéa, directrice Mme Frétard), le CCAS de la ville d’Evron et les associations Secours catholique d’Evron-Sainte-Suzanne et Emmaüs. La Communauté de Communes (3C), gestionnaire du VVF,  organisera le secours alimentaire avec l’aide de la banque alimentaire de Laval. Plusieurs bénévoles de Sainte-Suzanne ont proposé leur concours. Un travailleur social sera embauché à temps plein par France Terre d'Asile pour accompagner en permanence le groupe au VVF.

Ce groupe de migrants  a vocation à demander une demande d’asile en France et devra, après un séjour au VVF de Sainte Suzanne, suivre un parcours classique pour éventuellement obtenir un titre de séjour comme réfugié. Ils quitteront alors le VVF pour intégrer un CADA, et seront remplacés jusqu’au 7 mars par de nouveaux migrants qui suivront le même parcours. Dans le cas contraire ils seront amenés à être reconduits à la frontière. Lors de l’arrivée par car de ces personnes à Sainte-Suzanne, seront présents, outre les représentants de l’Etat, les élus ainsi que les partenaires associatifs.

Sur le plan sanitaire, l’Agence régionale de Santé opérera un diagnostic dès l’arrivée du groupe avec un médecin et une infirmière ; en cas de problème de santé les personnes pourront être conduites par les Sapeurs-pompiers de Sainte-Suzanne au Centre hospitalier de Laval conventionné à cet effet avec l’État.

La Gendarmerie nationale est bien entendu au fait de ce séjour.
M. Joël BALANDRAUD Président de la Communauté de communes, a désigné comme élues référentes : Mmes Marie-Cécile MORICE et Mme Isabelle DUTERTRE, la responsabilité administrative étant confiée à Mme Martine BOURNY.

A ce jour, la date précise d’arrivée, le nombre et la nationalité des migrants n’est pas connue, leur mise en route étant de la responsabilité de la Préfète du Pas de Calais, Mme Fabienne Buccio.

La Convention entre l’État, VVF-villages et la Communauté de communes des Coëvrons s’arrête le 7 mars 2016, date à laquelle le VVF sera entièrement repris pour les séjours réservés par des vacanciers. Il est par exemple intégralement réservé par les Plus beaux Villages de France pour l’accueil des maires lors de l ’Assemblée générale 2016 qui aura lieu à sainte-Suzanne du 31 mars au 3 avril 2016.

---oooOOOooo---

Extrait de l’Encyclopédie Wikipedia :

La « jungle de Calais » est une expression désignant les camps de migrants et de réfugiés installés à partir du début des années 2000 à CalaisCoquelles et Sangatte, aux abords de l'entrée française du tunnel sous la Manche et de la zone portuaire de Calais. Plusieurs fois démantelés par les forces de l'ordre, ces camps de fortune voient leur population fortement grossir à la suite de la fermeture du centre de Sangatte en 2002 et de la crise migratoire européenne des années 2010.

Situé dans une petite forêt à proximité du port de Calais, le camp principal de la jungle abriterait environ 3 000 personnes en juillet 2015. La plupart sont des migrants qui tentent de pénétrer sur le territoire du Royaume-Uni en passagers clandestins, dans les ferries effectuant la liaison avec Douvres depuis le port de Calais ou bien par les trains empruntant le tunnel sous la Manche (EurostarShuttle). Parmi les migrants se trouvent des réfugiés et des demandeurs d'asile, essentiellement en provenance d'Afghanistan, du Darfour, de Syrie, d'Irak et d'Érythrée.

 

Wikipedia. Article « Soudan », extrait :

En 1989, à la suite d'un coup d'État, le général Omar al-Bashir devint chef de l'État, premier ministre et chef des forces armées. La loi pénale de 1991 institua des peines sévères dans tout le pays, telles que l'amputation et la lapidation. Bien que les États du Sud non musulmans soient officiellement exemptés de ces dispositions, la loi permet cependant une possible application future de la charia dans le Sud.

La guerre civile a déplacé plus de quatre millions d'habitants du Sud et fait deux millions de morts. Certains ont fui dans des villes du Sud comme Djouba, d'autres ont cheminé vers le nord jusqu'à Khartoum ou ont pris le chemin de pays voisins comme l'Éthiopie, le Kenya, l'Ouganda ou l'Égypte. Ces gens ne pouvaient pas produire de la nourriture ou gagner de l'argent pour se nourrir, et la malnutrition et la famine se sont répandues. Le manque d'investissement dans le Sud a également abouti à ce que les organisations humanitaires internationales appellent une « génération perdue », mal éduquée, sans accès aux soins de base et sans grandes chances de trouver un emploi productif que ce soit dans le Sud ou dans le Nord.

 

Wikipedia. Article « Erythrée », extrait :

En 2001, le gouvernement a censuré toute la presse privée, arguant que cette dernière était inféodée aux intérêts étrangers et menaçait l'intégrité et l'indépendance du pays. En 2002, tous les groupes religieux hors les quatre principaux (églises orthodoxe d'Érythrée, église luthérienne d'Érythrée, église catholique, Islam) ont été interdits, ceci notamment afin de lutter contre l'influence politique pro-américaine des courants pentecôtistes.

Amnesty International, qui cite le chiffre de 10 000 prisonniers politiques, Human Rights Watch ainsi que le département d'État américain font état de détentions arbitraires et de violations des droits de l'Homme en Érythrée. Les classements mondiaux de la liberté de la presse par Reporters sans frontières classent l'Érythrée en dernière position.

Le régime politique du pays est très fermé et les libertés restreintes. Issayas Afewerki est président sans nouvelle élection depuis 1993.

De nombreux Érythréens quittent leur pays (plus de 300 000 en dix ans selon l'agence aux réfugiés de l'ONU), pour des raisons économiques ou politiques, et cherchent un asile dans des pays proches (Éthiopie, Djibouti, Soudan, Yémen, Arabie saoudite, Israël, etc.) (notamment des camps de réfugiés entre Soudan et Éthiopie gérés par l'UNHCR et où ils s'entassent par dizaines de milliers) ou lointains. Ils constituent une partie importante des personnes qui tentent de traverser la Méditerranée clandestinement pour venir en Europe.

En juin 2015, au terme d'une année complète d'enquêtes, un rapport du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'Homme fait état de violations systématiques des droits humains les plus fondamentaux, commises par le pouvoir en place.

---oooOOOooo---

Bienvenue sur ste-suzanne.com, le site officiel de la commune de Sainte-Suzanne-et-Chammes (Mayenne).

Pour les informations touristiques sur la cité médiévale de Sainte-Suzanne, Petite Cité de Caractère classée parmi les Plus Beaux Villages de France, rendez-vous ici sur le site coevrons-tourisme.com.

Informations communales
La perle du Maine
Vivre à Sainte-Suzanne
Un peu d'histoire


Copyright © 2012. All Rights Reserved.